La seconde édition du festival la Tente à Sons a eu lieu du 19 août au 10 septembre 2018, en Périgord Vert et dans le Lot-et-Garonne !

2 lieux investis en 3 semaines

>> Pour en savoir plus, clique sur chaque nom de ville


La deuxième édition du festival itinérant s'est achevée le 10 septembre 2018, après trois semaines d'une folle tournée à travers l'Aquitaine. C'est Grand Brassac, en Dordogne, et Pindères, dans le Lot-et-Garonne, qui ont accueilli les dizaines de participants, le chapiteau et le bar et la cuisine, et puis nos amis les camions : Françoise, Paulette, Billy, et Rocco, qui ont dit au revoir à leurs comparses de l'édition précédente, Biquette, PomPonette et Paulo (RIP...), et ont dit bonjour aux nouveaux venus, Chachito, Roselyne, Peter et Fernando !

 

Un grand merci à tous.tes les participant.e.s qui sont venus pour faire de ce festival le leur, ainsi qu'aux personnes-clef qui nous accueillis et relayés sur place : Eric & Mauve du bar l'Atypique et la mairie de Grand Brassac, Pascale et les « boiseux » de Pindères. Merci à tous celles.ux que nous nommions affectueusement « les autochtones » : associations, groupes, compagnies, voisins, brasseries, connaissances... qui ont misé sur la rencontre et ont cédé pour un instant à la Tente à Sons, et dont certains devinrent des camarades, puis des amis. Merci pour les échanges, les retours, les ateliers, les coups de main, les coups de fil, les coups de gueule. Merci bien sûr, enfin, à ceux.lles qui sont venus voir, revenus écouter, boire, danser, manger, chanter, les curieux.ses, les parents, les gamins (les drôles), les anciens, les mécanos, les fous, les timides, les grandes gueules, les couche-tôt, les lève-tard, les bricoleurs, les ados, les arrachés, les alcoolos, les squatteurs, les bavards, les piliers de comptoir, les fascinés, les fascinants...

 


 

Cette deuxième tournée aura offert son nouveau lot d'instants magiques : la yourte qui s'envole en renversant les barrières, le spectacle de feu de la compagnie Circulez, les Crox vertes de l'Allemand, l'agneau de la Squale à déguster à 30, le pneu de Roselyne éclaté sur un trottoir, le clocher quotidien de 7h du matin, la corde à empoigner pour sauter dans la rivière lors des pauses baignade, Lucien en train de jouer du air mélodica, le piquet de terre à arroser tous les jours avec l'eau de la vaisselle, les clefs d'un camion retrouvées au fond d'un pantalon... à son arrivée en Gironde, des dizaines de bambins pour l'initiation cirque du mercredi après-midi, 48h d'installation sans électricité, les loups qui hurlent à la lune, l'ombre de Balavoine, toujours le rire de Timothée Chabrillat, 15 musiciens sur un marché, la dernière embrassade avant d'entrer en scène, le piège à guêpes avec un demi-pot de miel artisanal offert le matin même...

Tout le monde a bien récupéré ses bagages, sa trousse de toilette, son sac à souvenirs ? C'est bon ? On vous souhaite de ne rien oublier...

 

Nous voulions aussi adresser une pensée particulièrement affectueuse à Bruno, dont nous avons appris cette semaine le décès accidentel, et dont nous garderons en mémoire l'accueil chaleureux et convaincu qu'il avait fait à notre équipée sauvage, et la reconnaissance qu'il a accordé au festival, tant à ses qualités humaines qu'artistiques. Il y aura des souvenirs dont la saveur sera mêlée de joie, et de tristesse.

 

 

En vous souhaitant bien des choses, on vous dit à très bientôt, et puis aussi :

« Rejoignez-nous, cédez à la Tente à Sons ! »


L'année 2018 : tournée, PzT, co-productions, Overground...

La tournée et l'année de la Tente à Sons, s'il fallait les résumer en quelques chiffres, en quelques lettres, vous pourriez y trouver, dans l'ordre chronologique :

  • 1 système d'échange de services lancé au printemps, et basé sur une monnaie interne à l'association : le Pèze-et-TAS.

  • 8 nouveaux permanents, portants à 16 le nombre de personnes à faire chauffer les turbines au fil des mois.

  • 5 événements en Gironde, coproduits avec d'autres structures, couvrant 19 jours sur la saison estivale : la Foire aux instruments à Cestas (avril), le festival Quartier Libre à Mérignac (avril), la Der des Ders de l'Overground à Talence (avril), le festival des Z'Arpètes à Villenave-d'Ornon (juin), et le festival des Chantiers Tramasset à Le Tourne (juillet).

  • 3 licences d'entrepreneur du spectacle obtenue en juin, gage d'une indépendance encore accrue pour l'association, qui est désormais productrice de ses propres spectacles.

  • 1 bureau partagé à l'Overground, à Talence (33), depuis juillet, au contact de multiples associations socio-culturelles. Et de nouveaux liens, de nouvelles rencontres, de nouvelles envies, (de nouvelles étagères)...

  • 1 nouvelle cuisine de 8m de diamètre et 5m de haut, avec voiles et cordages, échaffaudée lors d'une semaine de résidence aux Chantiers Tramasset, et encore loin d'être achevée !

  • 1 local de stockage vers Marmande (47), depuis juillet, parce que c'est pas tout ça mais on commence à en accumuler du matériel !

  • 3 semaines de festival itinérant gonflé à la fin de l'été, avec 39 participants de 4 à 56 ans, 8 véhicules affrétés par l'association, 16 groupes & compagnies (dont 4 locaux) sur scène, 45500 Pèze-et-TAS distribués, 1 zone de gratuité et 1 yourte, 1 cuisine revisitée, 14 concerts de rue, 9 temps de rencontre & intervention, 9 soirs de concerts sous la Tente, et des finances qui se maintiennent dans le vert.

  • 4 Brèves en vidéo, 1 film documentaire, 2 récapitulatifs vidéo, des milliers de photos, à retrouver sur notre site : www.latenteasons.jimdo.com/