Lancée en 2017, l'association La Tente à Sons est la structure juridique qui soutient le festival itinérant du même nom. Il s'agit d'une association à but non lucratif (loi 1901).

Son champ d'action est plus large que la seule organisation du festival, puisqu'il comprend aussi la gestion d'un système d'échange de services & une monnaie interne, d'un bureau situé à Talence (33), et de trois licences d'entrepreneur du spectacle.

 


On vous raconte ?...

C'était en 2016. Lorsque Médecins Sans Frontières nous a donné cette immense tente gonflable de 100m², ancien hôpital d'urgence au vécu déjà bien rempli, on n'a plus hésité : elle s'appellera la Tente à Sons, elle deviendra une salle de spectacle polyvalente mobile, et donnera son nom à notre festival itinérant ! Avec nous, elle pourra accueillir jusqu'à 200 personnes, elle parcourra les routes de France, et connaîtra une nouvelle jeunesse !

 

Documentaire réalisé par Lara et Maud Jaskula (Les Embobinés) lors de l'étape à Liffré (35) du festival itinérant La Tente à Sons #2017.

Documentaire réalisé par Dido lors de l'étape à Grand Brassac (47) du festival itinérant La Tente à Sons #2018.


 

Nous, c'était une bande de copains, musiciens et artistes de tous poils évoluant au sein du collectif du Chat dans la Gorge, rodés par quelques années de scènes partagées, de soirées arrosées, de danses endiablées et de kilomètres avalés. Et voilà qu'avec l'apparition de cette Tente à Sons, un rêve un peu fou s'invitait à table !... Partir sur les routes avec la maison sur le dos, les instruments, la sono, le chapiteau, le bar, la cuisine, les copains, bref : une utopie démesurée, sinon rien !

 

Ni une, ni deux, nous voilà à faire monter nos titanesques blancs en neige : création de l'association, plan de tournée, logistique, bricolage, armoire électrique, achats, véhicules, assurances, homologations, budget, campagne de financement participatif, concerts de soutien (et de crash-test), planning, démarchage, recrutement, listing, réunions, visuels, vidéos, Google Drive, site internet, menus, projet artistique, fiches techniques, inventaires, conditionnement, mailing... Les nuits blanchissent, et la page de notre histoire se noircit !

 


 

Et après un an et demi de préparation, nous voilà partis ! Pour la première édition du festival, en 2017, on parcourt les Pays de la Loire, la Bretagne, les Vosges, les Alpes et l'Occitanie. Chacune des sept étapes du festival est différente, en fonction des lieux investis, des contacts sur place et des artistes locaux qui se joignent à la vingtaine de participants girondins.

 

Durant le festival, la Tente à Sons accueille une multitude d'animations pour petits et grands : concerts et spectacles, scènes ouvertes, soirées jeux, repas partagés... L'équipe se déplace également dans des structures diverses, telles que maisons de retraite, établissements scolaires, prisons, centres d'accueil spécialisés, afin d'y animer des ateliers autour des arts : écriture, mise en musique, tournage de clip, danse, fabrication d'instruments à vent, massages à percussions... L'envie est d'aller chercher les gens là où ils sont, d'établir des relations gagnant-gagnant avec les structures locales, de faire connaître notre venue par les moyens qui sont à notre disposition, et d'accueillir comme il se doit les soirs de spectacles.

Tout le monde est bénévole, les rencontres sont riches, l'énergie folle et l'épopée mémorable...

 

Notre dépliant présente l'évolution de l'association depuis la première édition du festival, en septembre-octobre 2017
Notre dépliant présente l'évolution de l'association depuis la première édition du festival, en septembre-octobre 2017

 

2018 nous paraissait loin, et pourtant nous y voilà ! Plusieurs structures girondines font appel à la Tente à Sons, pour son réseau, ses compétences multiples, ses forces vives et son entrain, mais surtout pour ses artistes. Nous voilà responsables ou co-responsables de la programmation de cinq festivals sur la saison : La Foire aux instruments à Cestas (avril), le festival Quartier Libre à Mérignac (avril), la Der des Ders de l'Overground à Talence (avril), le festival des Z'Arpètes à Villenave d'Ornon (juin), et la Rencontre des Bateaux en Bois et Autres Instruments à Vent des Chantiers Tramasset à Le Tourne (juillet).

 

Au même moment, en interne, l'association met sur pieds un système d'échange de services entre les participants, basée sur une monnaie dématérialisée, le Pèze-et-TAS (PzT), qui rétribue chaque participant valorise ainsi le bénévolat en faveur de la Tente à Sons.

 

Au milieu de tout ce maelström, c'est encore l'envie de repartir sur les routes qui va l'emporter ! Moins loin, moins longtemps, moins nombreux, bien sûr, car le temps manque. Trois semaines de tournée entre août et septembre 2018 constitueront la deuxième édition du festival, qui charrie elle aussi son lot de découvertes, de souvenirs et de spectacles.

 

 

L'équipe aborde maintenant l'année 2019 avec sérénité : l'association dispose désormais de son propre bureau à l'Overground, de son ordinateur, d'un réseau, d'outils et de savoir-faire qui lui permettront d'organiser ses prochaines tournées dans les meilleures conditions possibles. Et surtout, elle a envie de repartir ! 10 semaines de tournée sont déjà arrêtées sur les agendas... Le festival va continuer son chemin, au gré des rencontres et des envies de tous, pourvu que chacun ne s'interdise pas de "céder à la Tente à Sons" !